Coopération et Insertion professionnelle

La Coopération et les Activités Génératrices de Revenus


En France, l'Association Repérages a fait du vélo un "outil d'insertion professionnelle et de solidarité internationale".


Il est judicieux de penser que cette démarche peut être mise en oeuvre en privilégiant l'une ou l'autre action.

En effet, Repérages, dans un premier temps, a fait du recyclage de vélo, un outil d'insertion. La solidarité internationale intervient dans un deuxième temps. Une réussite entraîne une autre.

L'Association GSV a pris le cheminement inverse. L'Association Générations Solidaires de Vauréal a été créée pour porter l'action de la Ville de Vauréal. Les vélos, récupérés puis réparés par les volontaires bénévoles à Vauréal avaient pour destination: Kétou.

Dans le cas de figure de GSV, la solidarité internationale a été le catalyseur des actions de solidarité locale.

En conséquence, la comparaison des deux exemples tient à leur finalité commune.

A Vauréal, les membres de l'association ont poursuivi leurs activités en mettant leur savoir-faire au profit des usagers de l'atelier qu'ils ont créé. Aujourd'hui, ils militent ensemble avec des adhérents d'autres associations pour le développement de l'usage du vélo à Vauréal et dans le Val d'Oise.

Pendant ce temps, à Kétou, l'entretien et la réparation du parc de vélos solidaires pour l'Education constituent une Activité Génératrice de Revenus (AGR) pour les artisans réparateurs de vélo.

parcvelosolidairesneufs-1.jpg




Le Parc de Vélos Solidaires pour l'Education


parcvelosolidairesneufs-5-1.jpg




Groupe d'artisans réparateurs de vélo

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site